Historique

De Développement social à Kaléidoscope

Fondée en 1999, dans la dans la foulée enthousiaste et mobilisatrice du Forum sur le développement social tenu l’année précédente, la revue vise à informer et à soutenir la réflexion sur l’appropriation par les individus et les communautés du pouvoir d’agir ensemble sur leur développement. Appelée d’abord Développement social, reflétant ainsi ses origines et sa vision, éditée par l’Institut national de la santé publique du Québec (INSPQ), la revue a évolué au fil des ans et des courants sociaux pour englober d’autres pratiques inscrites dans la mouvance du développement collectif.
C’est dans cette foulée qu’en 2010, est créée la fondation Les Amis de la revue. Elle vise à faire émerger un mouvement collectif autour de cet outil de communication unique et à élargir les sources de financement. Dans le même esprit et pour respecter la diversité émergente des acteurs et des pratiques, la revue entreprend, en 2012 et 2013, un exercice de positionnement stratégique qui l’amène à devenir Kaléidoscope – Le développement collectif dans tous ses états.
Seul média indépendant destiné aux citoyens intéressés par le développement collectif, Kaléidoscope a pour mission de les informer, de les interpeler et de soutenir l’innovation. En 2013, la Fondation devient un OBNL (organisme à but non lucratif) et son nouveau statut juridique en fait l’éditeur de la revue.
Ainsi, en un peu plus de 15 ans, Kaléidoscope est passé d’un simple bulletin de liaison, à un média indépendant de haut niveau. Kaléidoscope a une page facebook et une infolettre et prévoit développer bientôt une plateforme Web.
Dans le contexte actuel d’austérité, la recherche d’un financement autonome est devenue une nécessité, voire une urgence. Une vaste campagne de financement a été entreprise et de nombreuses démarches sont en cours pour trouver des partenaires intéressés à assurer la poursuite de notre mission. Contre vents et marées Kaléidoscope entend demeurer le média du développement collectif au Québec.