Profil

La ligne éditoriale

Kaléidoscope, seul média du développement collectif au Québec, s’adresse essentiellement aux acteurs du développement collectif et aux citoyennes et citoyens engagés dans leur communauté. Kaléidoscope c’est d’abord une revue format papier publiée 3 fois par année qui traite des grands enjeux du développement collectif au Québec, en jetant un éclairage original et pertinent sur les initiatives locales et régionales. K veut favoriser le partage d’expertise, la réflexion critique et l’innovation.

L’approche journalistique

Kaléidoscope a un parti pris pour le développement collectif. Ceci établi, la revue privilégie une approche journalistique rigoureuse qui s’inspire du Guide de déontologie des journalistes du Québec et du Conseil de presse du Québec.
Chaque numéro a ses rubriques régulières et un grand dossier thématique, inspiré de l’actualité. Les articles sont rédigés par les journalistes pigistes, par l’équipe de Kaléidoscope, ou reçus d’acteurs ou de chercheurs qui ont une expertise spécifique.

Le lectorat
Kaléidoscope s’adresse aux acteurs du développement collectif, tant dans la pratique que dans la recherche; aux décideurs des politiques sociales et économiques, sur le plan national et surtout municipal, les élus municipaux étant des partenaires naturels et directs du développement collectif; aux lecteurs issus du grand public, interpelés par les valeurs de partage, de justice sociale, de solidarité et de participation citoyenne.

Kaléidoscope a une page facebook et distribue une infolettre à plus de 2 000 personnes ou organismes intéressés au développement collectif.

Son projet est de devenir un média multiplateforme afin de mieux desservir les acteurs du développement collectif au Québec.

L’Équipe

Suzanne Lalande : coordonnatrice et rédactrice en chef
Suzanne Lalande est consultante en communications et relations publiques. Détentrice d’un baccalauréat en communication, spécialisation journalisme de l’UQAM, elle compte près de 35 ans d’expérience dont 25 ans en relations publiques et 10 ans en journalisme. Elle a travaillé, principalement à Montréal, comme journaliste pigiste auprès de plusieurs magazines québécois dont Commerce, Le Devoir économique, Châtelaine, l’Actualité et les cahiers spéciaux de La Presse. Elle a ensuite travaillé auprès de grandes et petites organisations, privées comme publiques, notamment à titre de directrice, Affaires publiques et communications financières chez Optimum, la division de relations publiques de Cossette. Elle a aussi agi comme conseillère politique, Communications, au cabinet de la ministre Élaine Zakaïb. Reconnue pour son excellente capacité d’analyse et de conseil stratégique, elle maîtrise tous les aspects des relations publiques et privilégie une approche de concertation pour aider les organisations à définir et gérer leur image et à bâtir des relations franches et efficaces avec tous leurs publics. Parallèlement à ses activités professionnelles, elle a siégé au conseil d’administration d’organismes dans les domaines social, culturel, environnemental et politique et a été conseillère de la petite municipalité qu’elle habite maintenant.

Alexandra Gibeault : adjointe aux communications et à l’administration (contractuelle à temps partiel)

Carole Chapados (prêtée par l’INSPQ) :  technicienne en comptabilité

Cécile Vialaron : responsable du financement (contractuelle à temps partiel)

Jean Tremblay (prêté par l’INSPQ) : coordinateur du comité d’orientation

Le comité éditorial
Georges Letarte
Suzanne Lalande
Louis-André Lussier
Geneviève Giasson

Collaborations régulières
Alexandra Viau
Sophie Mangado
Anabel Cossette-Citivella
Caroline Larocque-Allard
Yanic Viau
François Sampson-Dunlop
Françoise Bellemare

Révision linguistique
Lili-Marion Gauvin Fiset

Photographe
Charles Briand

Graphiste
Anne Marie Samson I Design et communication